Et si Saint-Jacques avait réalisé son pèlerinage en fauteuil roulant ?

Et si Saint-Jacques avait réalisé son pèlerinage en fauteuil roulant ?

VIVRE FM – 08 / 03 / 2013

Un pèlerinage en direction de Saint-Jacques de Compostelle. Le « Santiago Accessible » va promouvoir cet été les valeurs de l’accessibilité et de l’égalité. Aidées d’un véhicule tout terrain novateur, des personnes handicapées emprunteront le chemin suivi par Saint-Jacques.

Le pèlerinage de Saint-Jacques n’est pas réputé pour son accessibilité.

Le « Santiago Accessible » permettra cet été à 12 personnes handicapées d’effectuer un pèlerinage en direction de Saint-Jacques de Compostelle. Ces pèlerins, de toutes opinions, religions et origines, accompagnés de personnes valides, se déplaceront avec le « Mobile Dream », un fauteuil électrique français tout-terrain.

Silencieux et 100% écologique, ce fauteuil innovant très stable permet de réaliser des journées de randonnée de plusieurs heures (jusqu’à 5 heures en montée permanente). Pour un coût de 30 centimes d’euro, l’utilisateur peut parcourir 100 kilomètres.

Plusieurs étapes au programme

Cette aventure, dont le départ est fixé le 24 juillet (veille de la Saint-Jacques) à Murel, près de Martel (dans le département du Lot), conduira ses participants à Rocamadour, site actuellement inaccessible aux fauteuils roulants classiques, ou encore à Lourdes. L’objectif n’est pas d’aller jusqu’à Compostelle, mais de terminer le pèlerinage la nuit du 4 août, pour faire écho à la nuit du 4 août 1789 au cours de laquelle l’Assemblée Constituante issue de la Révolution établit l’égalité des droits qui doit exister entre les Hommes. Les organisateurs prévoient de l’achever à Gavarnie, près de la frontière franco-espagnole.

Un acte militant

Avec pour devise « Liberté, Accessibilité, Fraternité », le projet « Santiago Accessible » constitue un acte militant ayant pour but de promouvoir le principe d’accessibilité. Le recteur du sanctuaire de Rocamadour, l’abbé de Gouvello, espère que ce « message d’espoir vers l’accessibilité » permettra la réalisation de travaux pour la mise en accessibilité du site.

Les organisateurs souhaitent par ailleurs mettre en avant les capacités du nouveau véhicule électrique français « Mobile Dream », pratique et « libérateur« , utilisé par les pèlerins handicapés participant au projet.

Un esprit d’ouverture illustré par la diversité de ses parrains

Le pèlerinage bénéficie du soutien d’un grand nombre de personnalités, parmi lesquelles figurent Sir Philip Craven (président du Comité international paralympique), le Docteur Dalil Boubakeur (recteur de la Mosquée de Paris), Martin Hirsh (ancien président d’Emmaüs et créateur du Service Civique), Philippe Pozzo di Borgo (inspirateur du film « Intouchables »), Théodore Zeldin (sociologue britannique), Serge Betsen (ancien rugbyman international), Justin Welby (nouvel archevêque de Canterbury), et le regretté Stéphane Hessel (ancien diplomate et ambassadeur, et grand humaniste) décédé le 27 février dernier. La grande diversité de leurs parcours illustre l’esprit d’ouverture de cette opération, destinée à prouver que « les handicapés peuvent se prendre en main« , selon Edouard Braine, conseiller diplomatique du Gouvernement.

Celia Bazin